Waf Waf Production
Waf Waf Production

Les Artistes

Noélie naît à Figeac, dans le Lot, pas très loin de l'AOC de Cahors, en 1980 (année fort mauvaise pour le vin mais grande année pour l'Histoire de la Musique). 

Elle y apprend la flûte traversière et le piano... et pourquoi me direz-vous? Elle raconte déjà petite qu'elle veut chanter la gloire de Bacchus.

En toute logique, elle choisit en grandissant ses lieux de villégiatures parmi les plus beaux vignobles du Sud de la France. Après un séjour au Conservatoire de Montpellier, où elle sirote du Picpoul, du Costières et du Corbières, elle rejoint le Conservatoire d'Avignon. 

Dans  cette ville, elle gagne sa médaille d'Or de piano  et l'arrose, ça va de soi, au Chateauneuf-du-Pape. 

Elle adopte les Côtes du Rhône en s'établissant dans la vallée du même nom. Tout le monde se l'arrache pour ses services d'accompagnatrice et de professeur. Elle est connue pour se  faire payer en liquide...pardon, en bouteilles! 

Elle œuvre à faire chanter l'Amour dans d'autres spectacles et le vin, toujours le vin, dans Fantaisies Oenolyriques.
En bref, une esthète, une épicurienne de la Musique. On l'attend très prochainement en Bourgogne.

 

 

Ah l’ivresse du chant !!!

Ses pas l’emmènent à Paris de 1996 à 1998 pour aller s’instruire à l’école du spectacle musical et participer à des masterclass animées par Margreet Hoenig.Trop bien.

Elle attrappe un tain pour Aix-en-Provence de 2000 à 2003 où elle fait une formation , poil au guidon, diplomante d’acteur .Elle prend ensuite l’avion pour Avignon de 2004 à 2009 pour atterrir au conservatoire de musique et obtient son son D.E.M de chant dans la classe de Maître Pierre Guiral , poil au cheval.

 

Elle est soliste depuis 1999 dans différentes déformations « Alvida » , trio da vocce, Réquiem de Fauré… poil au nez .

 


Elle commence son parcours œnologique par les costières de Nîmes à sa naissance.

Elle biberonne tout de même du cidre de par ses origines bretonnes et du chianti par ses origines italiennes !

Après avoir gouté tous les coteaux du Gard de son enfance, elle fait une petite entorse à son régime viticole pour gouter à la bière lilloise pendant ses études d’art.

Elle redescend dans le sud et sirote le Châteauneuf du Pape à Avignon où après un passage en théâtre, au conservatoire, elle découvre le chant et laisse un peu l’œnologie pour le lyrique en 2004.

2009 fut un millésime particulièrement bon puisqu’elle obtient son prix de chant au Conservatoire et est la lauréate de deux premiers prix d’art lyrique lors de concours visant les jeunes artistes lyriques.

Depuis elle a pu interpréter de nombreux rôles entres-autres: Ernestine dans « Mr Choufleuri… » d’Offenbach, le rôle titre dans « La Serva padrona » de Pergolèse, Fiordiligi dans « Cosi fan tutte » de Mozart, Belinda dans « Didon et Enée » de Purcell, Violetta Valéry dans « La Traviata » de Verdi ou Donna Anna dans « Don Giovanni » de Mozart notamment au Théâtre municipal de Nîmes. Elle se produit également très souvent lors de concerts de musique sacrée.

Son amour du vin et du chant sont comblés avec « Fantaisies Oenolyriques ».
 

En vrai gourmand, Bertrand tombe dans la marmite du spectacle très jeune.

Grand timide, il se cache d'abord derrière de la comédie dell’arte et voyage dans le monde entier pour apprendre son métier et pour partager celui-ci ainsi que son plaisir sur scène.

Ses problèmes d’égo guérissent, il décide d’assumer et va montrer sa trombine devant les caméras de télévision et de cinéma.

Rêvant de revenir Bert, l’amoureux de Mary Poppins, et de chanter comme elle sur les toits, il pousse la chansonnette, et se fait remarquer.

Sa voix de baryton-basse lui permet de réaliser son rêve, dorénavant il chantera à tue-tête dès qu’il en aura l’occasion !

Il est passé par ici, il repassera par là: CDN Le campagnol, Théâtre du Ronelagh, Casino de Paris, Théâtre le Capitole, théâtre Régio di Torino, Festival Lyrique d’Aix en Provence «Côté Cours», Théâtre du Chatelet, Festival international de Glasgow, Hanoï, Cameroun ... 

 


Chanteur, musicien, acteur, Bruno Hildesheim-Duchâteau est aussi régisseur et technicien du spectacle.

En 1994, il crée et assure la régie d’un festival interuniversitaire de danse contemporaine à Grenoble. Il assure la création technique (décor, régie et lumières d’un spectacle de clown (« Soc et Bernon ») de la Cie du grain de sable (tournée en PACA de 1996 à 2000). En 2003, il est responsable technique du festival « Les festinérants » en Vaucluse et des « Apéro-concerts du samedi » à Châteauneuf du Pape.

Il intègre ensuite l’équipe technique des Chorégies d’Orange comme machiniste en 2004 avec laquelle il travaille chaque été. Cette même année, il est engagé comme renfort pour la machinerie à l’Opéra d'Avignon. Il est éclairagiste de la Compagnie du Château à Châteauneuf du pape pour l’ensemble de ses manifestations (festival, auditions, concours…). 

 

 


Passionnée par la musique et le théâtre, c’est tout naturellement qu’elle se dirige vers la mise en scène d’Opéra.

Après avoir obtenu un Certificat d’études théâtrales  au Conservatoire de Mulhouse en 2000 et un Master d’Arts du Spectacle à l’Université d’Aix en Provence  en 2007, elle conçoit différents spectacles musicaux.

En 2005, elle met en scène La Servante Maîtresse de Pergolèse, Opéra baroque dans le style italien créée au Centre Culturel de la Charité à Carpentras et repris l’année suivante dans le cadre des Soirées Lyriques de Gigondas. 

Son intérêt pour la musique classique l’a conduite à concevoir un spectacle autour des Opéras de Mozart, Un drame Joyeux, joué à Avignon en 2006. 

En 2007, elle met en scène Monsieur Choufleuri, opéra bouffe d’Offenbach, maître incontesté de l’opérette et témoin sarcastique du second Empire, reprogrammé aux nuits musicales de Gordes en 2008.

 

 


Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Waf Waf production